Sur l’alerte à la listériose en vallée de l’Arve.


Vie quotidienne / vendredi, août 3rd, 2018

Ce mercredi 1 août 2018, une alerte sanitaire à la listeriose a été enclenchée dans de nombreux McDonald’s de Haute-Savoie mais également dans des grandes surfaces commerciales. Un des principaux produits incriminés s’avèrent être la salade Chicken Caesar commercialisée entre le 09/07 et le 14/07/2018.

En tout ce sont 47 restaurants en Auvergne Rhône-Alpes qui sont visés. Certains restaurants de la vallée de l’Arve sont concernés comme ceux de Sallanches, Megève, Chamonix et Annemasse. Le numéro d’urgence est le 0 800 000 175 ou le 01.42.12.42.95.

Qu’est-ce-que la listériose ?

La listériose est une maladie grave issue de la bactérie Listéria qui se développe surtout dans les eaux, les sols et les végétaux autour des sites de fabrication des aliments. On la retrouve principalement dans les productions d’origine animale, notamment les charcuteries cuites, les saucisses, les graines germées réfrigérées, et les produits laitiers.

Les êtres humains contaminés peuvent contracter une septicémie ou une méningite-encéphalite (attaque du système nerveux central). La maladie se manifeste au début par de la fièvre, des vomissements, de la diarrhée, et peut apparaître 8 semaines après la consommation de l’aliment infecté. Les personnes immuno-déprimées et les femmes enceintes sont particulièrement exposées, notamment pour les nourrissons.

Détectée dans les années 1920, cette maladie est soumise à une déclaration obligatoire  depuis 1998. Pourtant, elle est l’origine de 350 infections en 2015 en France avec un nette recrudescence depuis 2006-2007.

Derrière l’infection, le monopole Greenyard.

L’origine de la bactérie semble provenir des produits surgelés d’une usine en Hongrie qui appartient elle-même au leader de l’alimentaire belge, Greenyard.

Créé en 2015 à la suite de fusion des quatre grandes entreprises – Univeg (fruits & légumes frais, fleurs & plantes), Pinguin (surgelés), Noliko (conserves fruits & légumes) et Peltracom (substrats d’horticulture) – Greenyard monopolise la production des fruits, légumes, engrais, plats surgelés, fleurs et des plantes.

Détenue à 50 % par Hein Depez, Greenyard comptabilise un chiffre d’affaire de 4 milliards d’euros, avec près de 10 000 salariés dans 27 pays et une production de fruits réparties au Brésil, Chili, Colombie, Pérou, Argentine, Turquie, Costa Rica, et Afrique du sud.

L’alerte sanitaire, symptôme du chaos capitaliste.

Au-delà des salades Caesar au Mac Donald’s, ce sont de nombreux autres produits qui sont concernés.

Or, la sonnette d’alarme sur la présence de la bactérie a été tiré le 29/06/2018 par rapport à des produits fabriqués entre le 13/08/2016 et le 20/06/2018 ! Autant dire que les produits rentrant dans le viseur de l’alerte sont nombreux et avec une traçabilité très longue à retrouver !

D’ailleurs lorsqu’on souhaite soi-même s’informer sur l’origine de ces produits, tout devient très obscur. C’est la conséquence de grandes entreprises agroalimentaires qui ne visent que le profit maximum avec des sous-traitances éclatées en de nombreuses entreprises.

Nous sommes pris au piège des plats prêts à consommer (sur-exposés à la listériose) et de la restauration rapide alors que l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) recommande justement de prendre le temps de cuire les légumes prêts-à-consommer pour éviter la contamination.

L’alimentation se trouve minée par le chaos du flux-tendu capitaliste. Face ces scandales sanitaires, il nous faut élaborer un contrôle démocratique sur l’ensemble de la production avec la mise en œuvre d’une puissante police alimentaire.

Une réponse à « Sur l’alerte à la listériose en vallée de l’Arve. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.