Venir en aide aux animaux


Ecologie, Vie quotidienne / vendredi, mars 22nd, 2019

Dans l’objectif de changer le rapport de l’humanité à la nature, il est naturel de se préoccuper des animaux, de vouloir évoluer vers les autres espèces vivantes. Notre société méprise encore largement la vie animale, le soin aux animaux est marginal, reposant sur peu de personnes et généralement, des femmes.

Il est donc important de présenter les lieux qui sont localement, discrètement et sans coup d’éclat théâtral, aux premières loges de l’amélioration de la condition animale.

Moins connues que les structures dépendantes de la SPA France, la SPA Haute Vallée de l’Arve est un réseau de familles d’accueil qui vise surtout à venir en aide aux chats errants (nourriture, stérilisation, etc.) et à socialiser les chatons sauvages afin de les rendre adoptables.

Pour aider cette association, rendez-vous sur son groupe facebook : SPA Haute vallée de l’Arve. Les Pattounes Bonnevilloises est une association de même nature.


Pour l’aide aux chats et aux chiens abandonnés par leurs maîtres et/ou maîtresses il y a bien évidemment la SPA de Cluses liés à la structure nationale (Société Protectrice des Animaux), avec son nouveau refuge, rue de la Garette.

Appel aux dons sur la page de la SPA de Cluses

Elle répond aux besoins dans toute la vallée de l’Arve et peut désormais prendre en charge un plus grand panel d’animaux domestiques.

Il est possible de les suivre sur Facebook, où des demandes de dons de fournitures peuvent être faites, ce qui est un bon moyen d’aider l’association.

Pour aider les animaux et enrayer le phénomène d’abandons, notamment de chats, la SPA insiste avec raison sur l’importance de faire stériliser ses animaux domestiques.


Fondée en 1964, l’association Animaux Secours et son refuge de l’Espoir à Arthaz-Monthoux dispose d’un grand espace pour accueillir tout types d’animaux en détresse, y compris les grands animaux.

En conséquence, son champ d’action est très large, car ce genre d’endroit reste rare. Cette association édite un magazine, des brochures éducatives et tient un site internet fourni et par ailleurs utile pour savoir comment agir.

Le domaine du refuge de l’espoir (Animaux Secours)

Les papattes du 74 est une association beaucoup plus modeste, qui agit sans grands moyens mais portée par un dévouement immense aux animaux.

Elles s’occupent majoritairement des chats mais aussi d’autres animaux. Faute de locaux et non sans regrets, elle n’a pas la possibilité d’être un refuge. C’est donc grâce aux familles d’accueil que cela peut fonctionner.

Aide ponctuelle à l’association (lien vers la page)

Voir des chats livrés à eux-mêmes, mal-nourris, infestés de maladies et se reproduisant à une grande vitesse est en effet insupportable pour les personnes d’une grande sensibilité.

Si certaines associations refusent de s’occuper des chats malades, trop vieux ou « cabossés », celle-ci ne fait pas de différence.

Une grande ambition qui la rend très précaire, elle a régulièrement besoin d’aide financière (cliquez pour aider maintenant) pour régler les vétérinaires, de familles d’accueil et d’adoptants, elle mérite d’être aidée.


Ermus, spécialisé dans le soin aux petits mammifères sauvages et notamment les hérissons, est localisé dans la région d’Annecy. Du fait de la spécialisation il est intéressant d’en parler.

Les hérissons sont en voie de disparition et on trouve peu de gens prenant cela au sérieux. Le meilleur moyen de les aider dans leur tâche c’est d’être attentifs aux animaux blessés qui peuvent se trouver sur le bord de la route et d’utiliser leur numéro (04 50 68 42 10) pour connaître la marche à suivre. Il ne faut pas hésiter à proposer son aide, ce genre d’association peut souvent avoir besoin de bras.

Des bébés écureuils sauvés par Ermus d’une déforestation.

Vu les actes récents d’une grande barbarie envers les Cygnes à Annecy, nous choisissons de parler également de l’association Fais-moi Cygne.

La majorité des Cygnes sont à Annecy mais il n’est pas rare de voir quelques individus sur chaque lac de la vallée de l’Arve. C’est à chacun de veiller à ce qu’ils ne souffrent pas de maltraitance.

Rappelons et diffusons le fait qu’il ne faut pas donner de pain aux Cygnes et plus généralement aux oiseaux !

Appel de fais-moi cygne

Les bénévoles du Centre de réadaptation des rapaces (CRR) dans la zone de Genève ne prennent pas seulement en charge les rapaces en difficultés, mais aussi tout petit mammifère, oiseaux divers ayant besoin de soins. Il est possible de leur amener des pensionnaires ou de leur demander des conseils via leur page Facebook ou leur adresse mail.

Un jeune faucon crécerelle recueilli par le CRR Genève

Plus loin de la vallée de l’Arve mais d’une telle valeur qu’il est incontournable : Le Tétras Libre – Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage des Pays de Savoie. Cette structure vient en aide a tous les animaux et fournit une travail remarquable, immense.

En 2020, l’association est venue en aide à plus de 900 animaux, avant de les relâcher dans la nature. Des nouveaux locaux viennent d’être inaugurés en Savoie, à Montagnole, juste après Chambéry.


N’oublions pas les précieuses LPO et FRAPNA qui ont récemment perdu beaucoup de subventions au profit des chasseurs, cela est inquiétant pour la faune sauvage.

La liste des association est destinée à être grossie, n’hésitez pas à nous faire remonter les structures de votre connaissance ou votre propre initiative !

Une réponse à « Venir en aide aux animaux »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.