Sur un tag aperçu à Cluses


Politique, Vie quotidienne / mardi, juin 11th, 2019

« Savoie Libre » et « Mort les Ewues ». Au vu de la typographie, ces tags visibles vers le cimetière de Cluses, sont du même auteur. Pour le tagueur, l’indépendantisme savoisien doit s’exprimer par une violence contre le principal quartier populaire local (les Ewues).

« Savoie Libre » est le cri de ralliement de la mouvance « indépendantiste » en partie liée à la Ligue Savoisienne.

Fondé en 1995 à l’initiative de Pierre Abeille et Jean de Pingon,  ce parti politique a connu son apogée en 2003, avec plus de 4 000 adhérents et jusqu’à 5 % des suffrages exprimés dans certaines communes de l’Arve lors d’élections régionales et départementales. Ce parti a ensuite décliné, avant de disparaître avec la mort de Pierre Abeille en 2013.

Savoie Libre : un mouvement chauvin et raciste.

Cette mouvance s’est construite autour d’une vision du monde chauvine et xénophobe assimilant la « France » à une puissance « colonisatrice ». Cette pensée Savoisienne a un échos culturel avéré, comme dernièrement dans les manifestations des Gilets Jaunes.

Cette lecture des choses est évidemment un produit de bourgeois démagogues qui révise l’histoire.

Pour Pierre Abeille, « déclarer caduc le traité de 1860 [annexion de la Savoie à la France – nda] n’est pas une analyse d’historien : c’est un choix politique pour la Savoie de demain, libre et souveraine » (La vie nouvelle, 7 février 1997).

L’objectif ? Avancer une vieille revendication de droite, celle d’échapper à une fiscalité française vue comme écrasante.

Dès 1998, le ton était donné par Jean-Marc Jacques, un des cadres de la Ligue, qui déclarait que « Le combat droite-gauche à la française ne nous concerne pas ». Mais, évidemment quand on refuse le clivage droite-gauche, on termine toujours dans l’extrême droite. A ce titre, voici les propos de Jo Dupraz, patron de décolletage à Marnaz et militant savoisien :

« La culture islamique entre en opposition avec la culture européenne et est bien entendu un obstacle majeur à l’intégration […]. Dans la future Savoie indépendante, ceux qui ne veulent pas travailler pourront toujours aller voir de l’autre côté du Rhône si la France veut bien les assister…» (L’écho de Savoie, 17 février 1998).

Monsieur Jo Dupraz ignore pourtant tout de la culture arabo-musulmane qui, notamment à travers des penseurs comme Avicenne (Ibn Sina) et Averroès (Ibn Rushd), a permis à l’Occident chrétien de « redécouvrir » la philosophie Grecque comme Aristote et Platon.

Cette pensée raciste des cadres savoisiens avait engendré une vague d’adhésion de militants du Front National. D’ailleurs, la Ligue du Nord de Matéo Salvini, actuellement au pouvoir en Italie, a toujours été une grande source d’inspiration pour les Savoisiens.

Est-il donc étonnant de voir tagué à côté de « Savoie Libre », « mort les Ewues », désignant cette cité HLM de Cluses, construite en 1962 pour accueillir en partie la main d’œuvre immigrée d’Afrique du Nord ?

Racisme : une opposition village / vallée.

Cliquez pour accéder au portail !

Ce chauvinisme savoyard puise sa source dans l’opposition entre les villages et la vallée.

Il y a comme une « loi » : plus on monte dans les villages d’altitude, plus les pensées racistes sont fortes et plus on descend, plus il y a un mélange culturel.

Le bas de vallée est ouvrier et multiculturel alors que les villages d’altitudes se pensent comme une communauté « traditionnelle » et « préservée ».

Au lieu d’unir, la mouvance savoisienne joue un rôle de division. Mais cette vision communautaire traditionnelle n’est plus qu’un vieux rêve, du fait d’un mode de vie à mille lieux de ces anciennes mentalités.

Une réponse à « Sur un tag aperçu à Cluses »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.