Il y a 75 ans, le tribunal du Grand-Bornand1 min read


Histoire populaire / samedi, août 24th, 2019

Du 22 au 24 août 1944, une centaine de miliciens pétainistes sont gardés prisonniers dans le cinéma du Grand-Bornand.

Jugés en fonction de la gravité de leurs actes en lien avec le régime de Vichy collaborateur des nazis, 76 d’entre eux sont condamnés à mort. À 8h du matin, ils sont exécutés dans un petit bois à la sortie du village.

Objet de fantasmes et de multiples publications glorieuses des rangs néofascistes, l’exécution du Grand-Bornand ne doit pas être mise sous silence par la Gauche, au risque de voir cet endroit devenir un lieu de pèlerinage morbide pour nationalistes, néofascistes et néonazis.

Dirigé par le commandant FTP Augagneur, dit « Grand », l’épuration du Grand-Bornand nous rappelle justement le rôle particulier du mouvement communiste dans le rétablissement d’un régime démocratique à la sortie de la Seconde Guerre mondiale.

Une réponse à « Il y a 75 ans, le tribunal du Grand-Bornand1 min read »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.