Juan Branco est-il de Gauche ?


Politique / vendredi, octobre 18th, 2019

Juan Branco a été l’invité de « marque » de la journée de soutien de militants d’ANV-COP21 jugés à Bonneville pour avoir décroché des portraits présidentiels dans les mairies. Figure propulsée par la crise des gilets jaunes, qui est ce personnage, et surtout que propose t-il ?

Né en 1989 en Espagne d’un cinéaste et d’une psychanalyste puis ayant grandi au cœur de Paris, il « découvre » les rouages du pouvoir de la bourgeoisie en passant par ses grandes écoles (Science Po, Normal Sup…).

Voici ce qu’il dit lors d’une interview à propos de l’élection d’Emmanuel Macron en mai 2017 (passage souligné par nous) :

« Macron à gagné en deux ans plus de 2 millions d’euros, non pas du fait de son talent contrairement à ce qu’on a prétendu, mais de son entre-gens, de sa capacité à connecter des PDG des différentes entreprises (…)

Prétendant dévoiler un fait extraordinaire, Juan Branco ne fait que découvrir personnellement la principale caractéristique d’une classe sociale : l’entre-soi.

Pourtant, à lire Denis Robert, le préfacier de son livre « Crépuscule », Juan Branco serait un « jeune bourgeois qui rompt avec sa classe ».

Cela est doublement faux car Juan Branco ne parle presque jamais de la bourgeoisie et du capitalisme, et encore moins de la classe ouvrière et du socialisme.

Au contraire, il opte pour le langage de la critique floue et vaseuse désignant une « nouvelle aristocratie », un « système de caste », l’« élite ».

Or, dans le système actuel, une telle analyse est fausse. Le rang de caste, le statut d’aristocrate est un héritage de sang et non pas une reproduction du milieu social d’origine.

En fait, Juan Branco développe cette analyse car il ne souhaite pas une révolution sociale, au sens socialiste du terme, mais plutôt une révolte pour moderniser les institutions.

>> Voir aussi : la petite-bourgeoisie dans les gilets jaunes de la vallée de l’Arve

Il s’inscrit ainsi en chef de file idéologique de la petite-bourgeoisie qui, du fait de l’aggravation de la crise sociale et écologique, est terrifiée par le  « déclassement social ».

Coincée entre la bourgeoisie et la classe ouvrière, la petite-bourgeoisie cherche alors à briser le monopole de la bourgeoisie sur les postes dirigeants.

Se « ressourcer » à Saint-Jacques-de-Compostelle, haut lieu de pèlerinage chrétien, il y a mieux comme lieu culturel de gauche.

Pour cela, elle mobilise un discours démagogique pour masquer son intérêt à faire valoir son « mérite », ses « compétences ». Rompre avec la bourgeoisie, c’est se mettre au service du peuple, donc être fidèle à l’héritage de la Gauche, du mouvement ouvrier, du socialisme, du féminisme historique.

>> Voir aussi : François Boulo au rassemblement des Glières : la confusion pilonne la gauche

Mais comme Juan Branco préfère le populisme de la petite-bourgeoisie, il se laisse emporter par la démagogie de la bourgeoisie conservatrice opposée aux forces libérales rassemblées autour d’Emmanuel Macron.

C’est là le sens de ses interviews à Russia Today (R.T), la chaîne TV financée par l’Etat Russe, appui de l’extrême droite française, ou à l’Incorrect, revue de la droite extrême et soutien affiché à Marion-Maréchal Le Pen.

Dans cette interview, il envisage d’ailleurs une entente cordiale avec l’extrême droite :

« demain nous serons probablement l’un et l’autre des ennemis principiels » (de principes – ndlr) et d’ajouter plus loin : « je ne crois pas que nous serons en confrontation directe ».

Or, la Gauche, c’est le combat pour la planète, pour l’émancipation sociale, pour la paix. Chacun sait qu’en tant que produit du capitalisme, l’extrême droite est à l’opposé de ces valeurs.

>> Voir aussi : pourquoi le socialisme ? (1)

Juan Branco n’appartient pas à notre camp. Il est un dandy arriviste dont le style intellectuel et la fixette sur l’homosexualité de certains de ses adversaires le rattache au marasme culturel ambiant.

2 réponses à « Juan Branco est-il de Gauche ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.