Municipales Cluses : Karl Aoun, un ouvrier d’origine libanaise candidat RN


Politique / mercredi, mars 11th, 2020

Incarnée depuis près de 30 ans par Dominique Martin, l’extrême droite à Cluses a un nouvelle figure : Karl Aoun. Né au Liban en 1971, Karl Aoun est arrivé à Marignier en 1992. D’abord proche de la droite, notamment de Nicolas Sarkozy en 2007, il rejoint le Front National en mai 2014.

Beaucoup de gens se disent : pourquoi un ouvrier issu de l’immigration, milite-t-il dans un parti d’extrême droite xénophobe, politiquement éloigné des ouvriers ?

C’est là oublier que certains privilégient l’identité à la classe. Karl Aoun relève de toute une tradition libanaise pro-française depuis le mandat français au Liban et en Syrie en 1920.

Il y a depuis cette période une convergence entre la droite politique française et le Liban. C’est ainsi un milliardaire libanais qui payait le grand appartement de Jacques Chirac à la fin de sa vie.

Dans les années 1970, des activistes de l’extrême-droite du GUD et du GAJ ont rejoint les milices armées des « phalangistes ». Serge Ayoub, chef de file des skinheads néonazis dans les années 1980 puis du mouvement ultra-nationaliste « Troisième Voie » dans les années 2010, est le fils d’un haut fonctionnaire d’origine libanaise.

La position anti-communautariste qu’affectionne Karl Aoun ne se comprend pas sans cette convergence : Karl Aoun apporte un certain romantisme au RN, en reprenant la thématique bien connue au Liban, pays où les divisions communautaires ont été ancrées dans la constitution de 1926, rédigée d’ailleurs par la puissance coloniale française.

En fait, Karl Aoun se place au service de la droite, de l’extrême-droite niant sa conscience de classe. Car Karl Aoun est également un ouvrier chez Bontaz.

La famille Bontaz est un modèle typique du capitalisme local. Cette famille qui, issue de la paysannerie, a fait fortune en devenant un géant de la sous-traitance automobile. Voici ce qui disait Yves Bontaz en 2012 :

S’ils nous assomment avec l’ISF (impôt sur la fortune), alors nous partirons de France !

Lui qui défendait déjà la théorie du ruissellement si cher à Emmanuel Macron, en négation complète des luttes ouvrières de juin 1936 :

Le progrès social vient du système libéral qui a permis un enrichissement rapide à tous les échelons. Le Front Populaire, sans qui rien n’aurait été possible… Obtenir des droits uniquement par la violence… tout n’est que divagation, un conte de Noël

Un Yves Bontaz qui a fini par construire une usine au Maroc plutôt qu’à Marnaz car soit-disant accablé d’impôts. La famille Bontaz, c’est un empire industriel qui a investit au Maroc, en Pologne, en Chine, etc., mais qui détient également des hôtels, un SPA, une société d’hélicoptère, une école d’agriculture à Madagascar.

Tout ouvrier avec une conscience de classe sait bien que ses besoins sont opposés à la riche famille Bontaz. Ce n’est pas le cas de Karl Aoun :

Monsieur Karl Aoun est un vendu aux pires éléments de la bourgeoisie. En se comportant de la sorte, il offre également des ouvriers en pâtures au capitalisme. Sa démagogie nationaliste doit être démasquée et combattue comme un produit étranger à l’histoire de la classe ouvrière.

3 réponses à « Municipales Cluses : Karl Aoun, un ouvrier d’origine libanaise candidat RN »

    1. Bonjour,

      Vous êtes effectivement sur un média qui assume un point de vue ancré dans l’héritage de la gauche historique. Nous ne visons pas à faire de l’information générale mais à fournir des idées, des propositions, des analyses en lien cet héritage. Doit-on vous rappeler que vous êtes sur un site où l’orientation est clairement affichée ? Nous ne sommes pas des démagogues, ni des populistes, navré que cela vous déplaise.

      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.