Un exercice militaire suscite la suspicion


Vie quotidienne / vendredi, avril 24th, 2020

Le 17 avril, un avion militaire de type cargo volait à basse altitude du côté d’Abondance. Mercredi 22 avril c’était au-dessus de Sallanches qu’un avion de même type circulait à très basse altitude, certains habitants pensant même que l’avion allait se poser dans la plaine.

Dans le contexte actuel de crise sanitaire, cela a de quoi rajouter à l’inquiétude. C’est ce sentiment qui a traversé bon nombre d’habitants ayant vu ces vastes avions militaires survoler leur environnement, alors que le confinement reste d’actualité.

Il est vrai que des exercices militaires, on en voit et on en attend chaque année dans la vallée. Cela n’a rien de très nouveau. Mais justement le confinement engendre un ralentissement de la vie quotidienne, avec une attention plus aiguisée à certaines choses qui d’habitude sont laissées de côté.

Et pour certains, l’inquiétude s’est transformée en une forme de suspicion, de méfiance. Et, en effet, comment ne pas l’être ?

Le monde est actuellement totalement éclatée et évolue sur fond d’une rivalité croissante entre les deux superpuissances que sont la Chine et les Etats-Unis. Ce sujet a même été au coeur de la 56e conférence de sécurité de Munich le 16 février 2020.

Début février, Emmanuel Macron prononçait lui-même un discours à la 27e promotion de l’Ecole de guerre des plus explicites :

« Le choix qui se pose à nous est en effet celui d’une reprise en main de notre destin ou celui, renonçant à toute stratégie propre, d’un alignement sur quelque puissance que ce soit. C’est pourquoi un sursaut est nécessaire »

Alors que Macron, libéral-européenne, souhaite renforcer la coopération européenne pour que la France tire son épingle du jeu, Marine Le Pen exige la stratégie du cavalier seul. Il n’empêche que se sont là deux expressions des intérêts de la classe dominante, certes divergents mais exprimant la tendance à la guerre qui parcourt l’ensemble du monde.

Il y a une habituation progressive à cette situation comme « allant de soi », avec des nations qui se replient sur elles-mêmes et augmentent leurs budgets militaires. En France, le « service national universel » impliquant l’obligation d’un stage d’un mois dans l’armée doit être généralisé à la jeunesse à l’horizon 2023.

>> voir aussi : La Roche-sur-Foron, la classe « défense » une éducation à la guerre

Début mars 2020, c’est la Campagne Internationale pour Abolir les Armes Nucléaires (ICAN) qui alertait sur la prolifération des armes nucléaires avec un communiqué affirmant que « la France affaiblit le Traité de non-prolifération (TNP) ».

L’accélération de la crise économique du fait de la crise sanitaire devient ainsi un vecteur d’approfondissement des tensions entre les deux superpuissances. Les Etats-Unis ne cessent d’accuser la Chine d’être à l’origine du virus dans un laboratoire, d’avoir « menti » sur les informations, alors que la Chine ne cesse de fustiger la France, les Etats-Unis, l’Italie, etc., sur leur incapacité à faire face à la crise.

Le diplomate chinois à Paris a par exemple déclaré début avril que le personnel des EHPAD avait « abandonné leurs postes du jour au lendemain (…) laissant mourir leurs pensionnaires de faim et de maladie« , occasionnant un incident diplomatique.

L’armée peut bien rassurer la population en disant que des vols d’avions militaires à un très basse altitude ne sont que des exercices profitant de l’absence de parapentistes ou d’autre vols aériens, il n’en reste pas moins que le monde est actuellement une poudrière. Un exercice militaire a toujours comme objectif de préparer et de maintenir des troupes en alerte de guerre, qu’elle celle-ci soit pour demain, après-demain ou après après-demain…

La suspicion populaire est légitime et même salutaire dans une époque où la Paix va s’avérer être une grande bataille démocratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.