Pas de panique, la droite gère la pollution de l’air !


Ecologie, Politique / vendredi, août 21st, 2020

Cette semaine, les habitants de la vallée de l’Arve ont tous reçu un courrier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes signé de la main de son président Laurent Wauquiez, se satisfaisant des « progrès remarquables, unique en France » dans la qualité de l’air.

Ce courrier correspond parfaitement à la mentalité de Droite qui tente par tous les moyens de montrer qu’elle est toujours en mesure de régler les problèmes.

À la fin du mois de juillet, Laurent Wauquiez est venu en visite à Chamonix pour notamment garantir le soutien de la Région au projet d’ascenseur valléen à Saint-Gervais porté par Jean-Marc Peillex. Sur sa page Facebook, on lit ainsi :

Je ne crois pas à l’écologie idéologique, qui s’abrutit de leçons, édicte sans cesse plus de normes et interdit toujours plus de choses. Je crois dans l’écologie du bon sens, celle des projets.

Derrière ces paroles, il y a toute la vision du monde de la Droite, dont est issu Laurent Wauquiez Cette vision du monde consiste à effacer toute idéologie, tout ancrage partisan en réduisant tout problème à une affaire technique, de gestion.

Cette logique d’ « expertise » et de « compétences » permet de maintenir à distance les bases populaires de toute prise de décision politique, et donc de garantir le pouvoir de la classe dominante.

C’est cette même mentalité anti-démocratique qui pousse le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes à écrire dans son courrier à propos de la qualité de l’air dans la vallée de l’Arve :

Sur les émissions de particules fines, nous sommes en baisse de 40 à 50 % par rapport aux mesures initiales (…) Concernant les émissions de COV méthane, nous sommes en baisse de 57 % (…)

Voilà donc des chiffres tombés du ciel. C’est que la Droite raisonne en vase-clos, dans un bureau d’experts de la statistique. Le réel est plus compliqué ? La connaissance scientifique est encore insuffisante ? Ce n’est pas son problème. Son problème c’est de montrer que les « courbes baissent ».

Car la Droite, c’est la mentalité de l’entrepreneur : elle agit sur des « données » isolées les unes des autres comme le capitaliste accumule du capital en scrutant des lignes comptables.

Raisonner autrement, ce serait porter les connaissances au plus près de la population afin de la mobiliser sur un enjeu qui touche sa vie quotidienne. Ce serait une démarche démocratique, populaire.

Pour la Droite, cela est impossible car il y aurait le risque que les gens se politisent, comprennent les mécanismes de la pollution, se saisissent des décisions et finissent par tout changer.

Finalement tout reste comme d’habitude : la Droite a peur qu’un mouvement populaire bouscule l’ordre établi, un point c’est tout.

Et quoi qu’on en dise, quiconque connaît l’histoire populaire sait que seule la Gauche, celle fidèle à ses valeurs historiques, est en mesure de mobiliser la population sur une base démocratique pour changer le mode de vie générateur de la pollution de l’air.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.