Passy : seconde édition du Festival des Hauts Plateaux


Culture / mardi, août 11th, 2020

Le festival des Hauts Plateaux est de retour du jeudi 13 au mardi 18 août à Passy-Plaine-Joux. Comme l’année dernière la jeune troupe propose deux pièces, une « classique » et une autre familiale ainsi que de nombreux ateliers autour du théâtre et de la nature.

La troupe des Hauts-Plateaux offre un festival familial très riche et abordable, avec l’intégralité des ateliers pour enfants gratuits et l’entrée des pièces à « prix libre » (le montant que vous voulez, à partir de 5€/personne). En raison du COVID19 les places sont limitées et il est conseillé de réserver au 0616614847.

Bouli Miro est la pièce familiale (à partir de 6 ans), une pièce qui explore avec humour les petites et grosses angoisses qui habitent les enfants de tous âges.

On y trouvera également huit ateliers gratuits pour les enfants qui pourront à la fois sensibiliser à la nature environnante et stimuler l’imagination. Parmi eux, la création d’encre végétale jeudi et son utilisation dans un autre atelier, samedi. Autour de la nature et de l’écologie également, un atelier avec le SITOM autour du papier recyclé samedi.

Dimanche 16 août à 10h, Asters, le gestionnaire de la réserve naturelle au-dessus de la station, propose une observation commentée à la longue vue du monde vivant habitant la montagne, comme des chamois, bouquetins, aigles royaux, gypaètes barbus.

Après la représentation de Songe d’une Nuit d’été de Shakespeare l’année dernière, la troupe choisit de représenter cette année Nekrassov de Jean-Paul Sartre, une critique de l’anti-communisme des années 1950 en France.

Sartre n’était pas communiste, ni marxiste a fortiori. Il appartient au courant de l’existentialisme qui affirme que l’être humain n’existe qu’à travers son libre-arbitre. C’est là une pensée philosophique opposée à la tradition matérialiste, allant d’Aristote à Marx en passant par Spinoza, qui pense l’être humain comme un produit déterminé de la nature.

Cependant, « Nekrassov » est une pièce intéressante justement parce qu’elle montre comment des intellectuels, étrangers à la tradition marxiste et à l’engagement communiste, ont été des compagnons de route d’un PCF lorsqu’il faisait face à anti-communisme virulent pendant la guerre froide.

>> Programme sur le site : http://festivaldeshautsplateaux.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.