Contre l’islamisme radical, fermeté et universalisme !3 min read


Politique / dimanche, octobre 18th, 2020

Ce samedi 17 octobre, environ 30 personnes, majoritairement des professeurs, se sont réunis à Sallanches en mémoire de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie cruellement assassiné par un militant islamiste devant le collège de Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines.

La barbarie de l’acte fait froid dans le dos. Abdoulakh A., tchétchène né en 2002 en Russie n’avait que 18 ans : le fait qu’il rôdait depuis le début de l’après-midi autour de l’établissement en dit long sur la détermination macabre du terroriste.

Malheureusement, cela fait plusieurs années que des actes terroristes islamistes frappent le pays, sans qu’un débat démocratique ne soit mené dans la société. Or, comment peut-on prétendre vaincre l’islamisme sans combattre ses racines idéologiques, culturelles ?

En janvier 2015, la mobilisation « Je suis Charlie » avait, au-delà de la défense de la « liberté d’expression », porté au minimum un discours de tolérance et d’unité mais cela n’est guère allé plus loin.

Où est donc passé l’universalisme qui est au fondement justement de la philosophie française des Lumières ? Où est passé la mise en avant du métissage, de la rencontre des peuples, base de l’antiracisme ?

Car s’il faut évidemment réprimer sans hésiter les 15 000 islamistes radicaux recensés en 2017 dans le pays, il faut savoir bâtir une société capable d’unir le peuple sur une base démocratique et universaliste.

>> voir aussi : il y a 5 ans, l’ « esprit Charlie » dans la vallée de l’Arve

L’islamisme est une idéologie réactionnaire au sens où il fantasme une communauté passé, « idéale », qui serait non « pervertie ». Cette idéologie évolue dans le rejet du métissage et dans l’antisémitisme car la communauté doit être « protégée » de la « corruption extérieure ».

Est-il étonnant qu’Abdelhakim Sefrioui, le prédicateur islamiste qui a agité la haine contre le professeur Samuel Paty des Yvelines, ait été proche de Dieudonné et l’auteur d’articles sur un site complotiste antisémite ?

Mais alors lorsqu’on a dit tout cela, que faire ? Dire qu’il faut renvoyer tous les musulmans dans un « pays musulman » ? Contourner les problèmes en ne parlant que de « citoyens » abstraits et sans origines historiques ?

Dire que « l’Islam n’a pas sa place en France » est totalement irrationnel. C’est une vision raciste (ethno-différentialiste) qui pense que les cultures pourraient vivre en vase-clos, qu’elles seraient par nature figées. C’est s’opposer à l’histoire du développement de l’Humanité, et c’est là le discours, et des islamistes radicaux, et de l’extrême droite identitaire.

Cependant, défendre le seul principe de laïcité et de « liberté d’expression » ne peut pas suffir à faire émerger au sein de la minorité arabo-musulmane de France les armes intellectuelles pour se forger une culture démocratique.

Pour cela, il faut critiquer les idéologues réactionnaires de l’Islam, et non pas tant grossièrement le prophète Mahomet, tout en valorisant l’apport de la civilisation arabo-musulmane à la culture mondiale.

Ibn Sina, dit Avicenne (980 – 1037), grand penseur arabo-musulman écrivait par-exemple cet éloge de l’éducation et de la construction morale individuelle :

« Tous les traits moraux, bons ou mauvais, sont acquis et tout être humain peut s’approprier un trait moral qu’il ne possède pas. De même, lorsque son âme rencontre par hasard un trait moral, il peut, par l’exercice de sa volonté, s’en détourner au profit de son contraire »

L’islamisme est bien le pire ennemi des peuples arabes car il vise à étouffer l’apport universel et démocratique de cette civilisation à l’Humanité en général. Contourner cette question, c’est saboter toute perspective d’émancipation populaire.

Passé le moment de la sidération, il serait donc bon d’aborder ces questions si fâcheuses : comment le pays dit des Lumières entretient-il le terreau d’une idéologie aussi néfaste ? Comment la civilisation arabo-musulmane si riche est-elle minée par une pensée si rétrograde ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.