En vidéo : Découvrir le parcours du résistant communiste Frank Boujard2 min read


Histoire populaire / vendredi, novembre 13th, 2020

Le département de la Haute-Savoie a créé un site où l’on peut découvrir l’engagement de différents résistants de Haute-Savoie de manière interactive.

Frank Boujard est un communiste né en 1903 à Féternes dans le Chablais qui a eu une activité politique en Amérique de part sa qualité de marin, mais aussi et surtout dans toute la France, principalement entre 1939 et 1944.

On peut donc découvrir son portrait à travers trois vidéos interactives. Elles sont basées sur un travail d’archives, et des témoignages peuvent venir enrichir cela en apparaissant sous forme de vignettes à l’écran sur lesquelles on peut cliquer. De la même manière, les notions importantes ont leur vignette pour faire apparaître une explication.

C’est une manière fort sympathique de découvrir cette personnalité au parcours impressionnant : Pour accéder aux documents sur Frank Boujard, cliquez ici

Au delà du « simple » propos historique, on comprend qu’avec ce site, il y a une volonté pédagogique de donner à voir à la jeunesse ce qu’est l’engagement politique à Gauche entre les années 1920 et 1940.

Il est vrai que la jeunesse de 2020 est bien éloignée de tous ces évènements. Mais cet éloignement a plus à voir avec la disparition des organisations de Gauche ancrées dans les classes populaires, et du tissu social portant l’héritage de cet engagement, qu’autre chose.

Il n’y a actuellement que peu de luttes avec une grande envergure. On a comme l’impression de vivre dans une ambiance de consommation généralisée. Et pourtant même vu de notre époque, la valeur du parcours de Franck Boujard n’a pas pris une ride, si l’on prend bien évidemment la peine d’en comprendre la substance militante.

Cette substance c’est bien celle de porter et défendre les valeurs de paix et d’internationalisme comme colonne vertébrale du projet d’émancipation de la classe ouvrière. Lutter pour la paix, pour l’unité des peuples dans le monde, contre l’exploitation capitaliste, cela n’est-il pas finalement encore bien actuel ?

>> voir aussi :La roche-sur-Foron : la classe défense, une éducation à la guerre

Mais ce qui a changé aujourd’hui, c’est l’ampleur de la démarche qu’il faut assumer car il s’agit de s’arracher à la consommation généralisée, à la passivité individualiste, à l’apolitisme ambiant… L’engagement c’est surtout un état de conscience qui porte une rupture morale avec tout ce qui ne va pas : voilà la substance de l’engagement authentique, d’hier à aujourd’hui.

De ce point de vue là, Frank Boujard est un phare qui brille dans l’obscurité d’une époque qui ne saurait tarder à produire une jeunesse en rébellion contre un monde sans âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.