Neuf articles à relire pour saisir la crise du covid-19


Ecologie / mardi, novembre 24th, 2020

L’actualité du covid-19 marque selon nous la nécessaire prise de conscience des déséquilibres de la Biosphère engendrés par une humanité enchainée au capitalisme.

La maladie Covid-19 est effectivement le résultat d’une mutation d’un coronavirus (Sars-CoV-2) à l’intérieur d’un monde dénaturé, où la faune sauvage est malmenée.

L’extermination révoltante de 1 000 visons contaminés au Covid-19 dans un élevage de fourrure en Eure-et-Loire rappelle que les choses n’ont absolument pas changé : il y a donc une alerte tout autant qu’un appel à changer l’ordre du monde.

Seule une transformation d’ensemble du mode de production, actuellement fondé sur la recherche immédiate de profit, peut nous prémunir de nouvelles catastrophes sanitaires.

>> Voir aussi : l’écologie le ne peut pas ignorer le veganisme

C’est ce mode de production qui entasse des milliers d’animaux dans des élevages, qui fait s’étaler anarchiquement les villes, qui pratique la déforestation à outrance, qui détruit les zones humides, qui malmène la vie sauvage, qui nous enferme dans l’individualisme et l’indifférence…

Nous vous invitons donc à relire neuf articles que nous avons écrit à propos de cette crise et qui nous semblent importants pour alimenter le débat démocratique qui doit avoir lieu.

-> Février : premiers cas de coronavirus aux Contamines Montjoie et flambée en Italie, des signaux forts mais sous-estimés

-> Mars-Avril : le confinement chamboule le quotidien et appelle à une prise de conscience écologique

-> Mai-Juin : un déconfinement à la va-vite, poussé par la relance des capitalistes et un état d’esprit libéral-individualiste

-> Septembre-Octobre : le vain espoir d’un retour à la normal se heurte à l’absence d’une organisation populaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.