À Saint-Gervais, la FNE Haute-Savoie sauve deux zones humides5 min read


Ecologie / mardi, février 2nd, 2021

Ce 2 février 2021 est la 24e journée mondiale en faveur de la sensibilisation à la protection des zones humides dans le cadre de la Convention internationale de Ramsar signée le 2 février 1971. A ce jour, elle réunit 170 pays.

C’est dans ce cadre que nous relayons avec bonheur le communiqué de France Nature Environnement publié ce 18 janvier à propos d’une victoire juridique en défense de deux zones humides.

Menacées par deux projets immobiliers, les deux zones humides d’altitude ont été reconnues par le tribunal administratif de Grenoble et vont donc pouvoir continuer à jouer leur rôle crucial dans la Biosphère. Une victoire salutaire tant c’est la destruction de ces écosystèmes qui prime par ailleurs.

Voici le communiqué

PLU de Saint-Gervais : 2 zones humides sauvées, la 3e sur la sellette

Le Contexte

FNE Haute-Savoie a attaqué ce plan et déjà obtenu deux jugements du Tribunal Administratif (TA) de Grenoble contre la révision de certains points du PLU de St Gervais, préservant ainsi 25 000 m2 de zones humides d’une urbanisation massive. En effet la commune de St Gervais avait l’ambition d’ouvrir trois zones à des Unités Touristiques Nouvelles (UTN), de vastes complexes immobiliers.

Jugement du 31 octobre 2019 :

Secteur de l’Essey : Le TA a annulé le zonage AUB ainsi que l’OAP n°6 concernant ce secteur, protégeant ainsi une zone humide de 14 994 m2.
Secteur des Bétasses : Le TA a annulé le zonage AUD ainsi que l’OAP n° 7 concernant ce secteur et protégé une deuxième zone humide d’une superficie de 10 749 m2.
Secteur du Bettex : Deux zones humides, d’une superficie totale estimée de 2 268 m2 sont présentes dans ce secteur (zonage AUBb ainsi que l’OAP n° 3). Le juge a reporté son jugement et demandé des observations complémentaires des parties sur ce [?]

Par un second jugement du 12 mars 2020, le TA a demandé un délai d’un an pour permettre à la commune de St Gervais de régulariser l’insuffisance d’évaluation environnementale et permettre “une compréhension suffisante de l’hydro-système” dans le secteur du Bettex.

Ce projet de modification n°3 du PLU a pour objet d’actualiser le PLU pour intégrer ces mots dans le schéma d’aménagement de l’Orientation d’Aménagement et de Programmation (OAP) n°3 relative au secteur du Bettex : “Tout aménagement ou construction devra veiller en premier lieu à éviter les zones humides. Si cette mesure n’est pas possible, l’impact potentiel sur ces zones devra être réduit. En dernier lieu, toute destruction d’une zone humide ou partie de zone humide devra être compensée conformément aux dispositions du code de l’environnement. Le règlement de la zone concernée impose une prise en compte des zones humides“.


Les raisons de l’opposition de FNE Haute-Savoie à cette modification

Les impacts environnementaux


Ce PLU a un impact fort sur les zones humides et le fonctionnement de l’hydro-système étant donné le lien indissociable entre les zones humides du secteur de Bettex. Nous avons observé que :

  • L’absence d’impact du projet sur les zones humides et le fonctionnement de l’hydro-système n’est pas démontrée dans l’étude d’impact.
  • L’étude d’impact est incomplète s’agissant des espèces protégées et des impacts sur les milieux naturels. Le dossier omet de préciser que l’UTN impacte un espace agricole et conclut à un impact modéré sur les zones humides et faible sur les gaz à effet de serre, sans prendre en compte la destruction d’un puits de carbone naturel.
  • Enfin, la séquence Éviter, Réduire, Compenser (ERC) est insuffisante et n’est pas proportionnées aux impacts du projet sur l’environnement. En effet, les zones humides de ce secteur n’ayant pas été prises en compte, le rapport ne comporte aucun document répondant aux exigences de la séquence ERC.

Sur l’ouverture à urbanisation du secteur du Bettex

La création de logements neufs dans une nouvelle UTN n’est pas justifiée :

  • Le dossier ne comprend pas de justification de l’UTN du secteur du Bettex au regard d’un besoin supplémentaire de logements touristiques en moyenne montagne dans le cadre du changement climatique. L’étude d’impact ne mentionne ni la fréquentation touristique communale, ni l’existence d’un besoin d’hébergement touristique, ni la présence d’un espace agricole.
  • L’objectif de protection des zones humides affiché par le PADD n’est pas respecté.
  • Enfin, l’étude d’impact ne mentionne aucune recherche de solutions de substitution raisonnables à la destruction d’une zone humide.

Conclusion

Etant donné l’importance que revêt la préservation des zones humides et des milieux naturels, les nombreuses incomplétudes de l’étude d’impact et l’absence de justification d’ouverture à urbanisation de ce secteur ; il convient d’annuler ce projet de modification du PLU rendant constructible ce secteur.

Avis complémentaire

L’association pour la sauvegarde du massif du Mont-Joly, membre de FNE Haute-Savoie, a également déposé un avis contre la modification de ce PLU et pointe des arguments complémentaires.

La zone humide évitée d’une surface de 760 m2 se verra privée de son alimentation naturelle. Tout comme la zone humide compensatoire, elle sera alimentée par un dispositif de collecte et de rejet des eaux pluviales. L’association craint une pollution de ces eaux par le salage de la voirie existante et en projet, les accès aux stationnements, les cheminements piétonniers et les espaces publics prévus.

L’association dénonce également l’augmentation du trafic automobile, qui va à l’encontre de l’objectif de “réduire les émissions du secteur touristique” prévu par le Plan de Protection de l’Atmosphère de la vallée de l’Arve et des objectifs de réduction des gaz à effets de serre et polluants atmosphériques prévus par le SRADDET. Elle explique que les offres en transports en commun sont rares et onéreuses pour desservir ce secteur pourtant excentré et éloigné des services et offres touristiques, hormis les sports d’hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.