Scionzier : le généreux travail de l’association « Les Chats Baroudeurs »


Ecologie, Vie quotidienne / mardi, juillet 13th, 2021

C’est une bonne nouvelle pour les chats des rues de Scionzier, Cluses, Marnaz, Thyez et autres communes de la vallées de l’Arve, l’association Les Chats Baroudeurs a vu le jour au début de l’année 2021. Alors que la saison des départs en vacances sonne l’augmentation des abandons, nous souhaitons mettre en avant cette nouvelle association qui aura besoin de soutien.

La prolifération des chats de rue dans les communes de la vallée est un vrai problème, d’abord pour les chats eux-même qui sont des cibles pour la perversité de certains humains, comme en fut victime Espoir à Argonay, et qui doivent lutter pour survivre.

Contrairement à des idées reçues, les chats errants ne sont pas dans leur situation naturelle de « sauvagerie ». Les chats n’étant pas adaptés à notre climat, les hivers sont rudes et dangereux, ils en souffre. De plus, du fait de leur prolifération et de la disparition des petits mammifères et oiseaux à laquelle ils participent, ils ne sont pas du tout aptes à se nourrir de manière autonome.

Les chats sont des animaux qui sont devenus les compagnons des humains et les humains ont tendance à ne pas veiller sur eux comme il le faudrait, à les considérer comme des cadeaux, des objets, des caprices. La dynamique négative de la prolifération pour les chats eux-même et les écosystèmes est très mal comprise, les mentalités peinent à évoluer.

Voilà pourquoi des associations comme Les Chats Baroudeurs sont essentielles, bien que l’État devrait avoir un secteur entièrement dédié à la protection des animaux. Voici comment l’association se présente, en janvier 2021:

Nous avons créé cette association dans le but de venir en aide aux chats des rues. Pourquoi eux ? Beaucoup sont doublement victimes de la bêtise humaine. Ils ont connus la chaleur d’un foyer et se sont retrouvés du jour au lendemain à la rue puisque pour certains un chat se débrouille seul… Ils ont perdu leur foyer et doivent faire face aux dangers de la rue. C’est aussi des minettes mettant bas dans le froid, dans des conditions extrêmement difficiles. C’est faire face à la maladie, à la faim, au froid. À cause de portées de particuliers qui engorgent les refuges et associations, ceux ci n’ont plus forcément de la place et du temps pour s’occuper des chats errants. C’est pourquoi nous avons décidé de nous occuper uniquement des chats errants et non des particuliers. Les chats errants sont menacés dans plusieurs commune, car oui c’est un fléau pour les oiseaux car ce super prédateur n’a plus de prédateur naturel. Ils sont dans certaines communes trappés et euthanasiés considérés comme nuisibles.

Notre but est qu il n’y ait pas de chasse aux chats organisés. Que des chatons ne meurs plus de froid et de coryza dehors, que des chats ne meurs plus de faim et de maladie sous nos fenêtres. Les chats qui ne sont pas apte à la vie de famille seront identifiés, stérilisés puis relâchés.

Les Chats Baroudeurs vient donc se rajouter à la liste des associations venant en aide aux animaux.

En quête de familles d’accueil, d’adoptants et de soutien financier, les responsables de l’association font un travail remarquable de communication sur les réseaux sociaux.

Avec des publications régulières, très pédagogiques, des vidéos amusantes et des photos de très belle qualité, la page Facebook des Chats Baroudeurs rend un très grand service aux chats des rues. L’association existe également sur Tik-Tok.

Alors, comment aider cette association ?

° En devenant famille d’accueil, c’est-à-dire un moment de transition entre la sortie de la rue et l’adoption. L’accueil peut être de durées différentes selon les soins que nécessite le chat. Les soins de base sont : le dépistage de maladies, l’identification et la stérilisation, faits par le vétérinaire aux frais de l’ssociation. Le biberonnage (pratiqué par la famille d’accueil) est également un soin courant pour les chatons, quand séparés de leur maman ou pour soulager cette dernière, jusqu’au sevrage.

° En faisant un don. Chaque chat sauvé de la rue coûte donc à partir de 130€ à l’association, c’est pourquoi les adoptions sont payantes. Pour les soins plus importants, les associations sont souvent menées à pourvoir à des frais de vétérinaires importants.

>> Vous pouvez donner aux Chats Baroudeurs ici. <<

° En faisant la promotion de la stérilisation. Si par exemple vous connaissez des gens qui ont des portées de chatons tous les ans et essayent de vous les donner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.