Contre les chasseurs, prendre le parti de Jean de la Fontaine !


Ecologie / mardi, septembre 21st, 2021

Le député LREM des Alpes-Maritimes Loïc Dombreval souhaite demander un arrêté d’interdiction de la chasse à la marmotte à la Ministre de la Transition écologique. Une position qui fait se réveiller le vieux monde de la chasse en perte de souffle…

Avec le chamois et le bouquetin, n’y a t-il pas un animal vivant dans les montagnes plus populaire que la marmotte ? Et pourtant, leur chasse reste autorisée principalement aux mois de septembre et octobre, soit juste avant leur période d’hibernation et après leur période de reproduction s’étalant de mai à juillet.

Cette période automnale de chasse est un scandale moral : c’est le moment où ces petits mammifères s’alimentent énormément pour constituer des réserves en vue de leur hibernation pendant au moins cinq mois.

Pour André Mugnier, ce notable de Droite également président de la Fédération de chasse de Haute-Savoie, la proposition d’interdiction de chasse de la marmotte est insupportable. Cela faisait d’ailleurs partie d’une des revendications des manifestations pro-chasse du samedi 18 septembre dans plusieurs villes en France, dont Forcalquier, Redon, Amiens, etc.

Pour justifier son opposition, il avance que « seulement » huit de ces animaux auraient été « prélevés » l’automne dernier en Haute-Savoie, pour au total 449 dans les Alpes françaises. Ce sont autant d’expression du vivant tués pour rien, voilà tout.

Mais pour Monsieur Mugnier, il n’y a aucun problème en vue étant donné que le petit mammifère n’est pas en danger de disparition. Pour Monsieur Mugnier, ce serait une lubie de dogmatiques, car la marmotte est aussi la proie de l’aigle royal, du loup, subissant également la sur-fréquentation touristique.

Tenir de tels propos sur une supposée concurrence entre la prédation naturelle et un loisir fondé sur du matériel acheté en magasin de « sport », des engins motorisés modernes, des fusils entrainés en stand de tir, etc., est d’une mauvaise foi crasse.

Décidément, les chasseurs resteront ce qu’ils sont, et semblent condamnés à l’insensibilité et à la tromperie, prisonniers qu’ils sont des valeurs beaufs.

Si l’on part de la nécessité historique de bâtir une nouvelle éthique par rapport au monde vivant, une chose est claire : les chasseurs sont une partie du problème. Il n’y a qu’à lire ces propos de Monsieur Mugnier pour avoir un haut-le-cœur, à condition d’assumer une sensibilité avec le monde vivant :

Malgré un tableau modeste, la chasse de la marmotte est passionnante du fait du comportement naturel extrêmement sauvage et farouche de cette espèce. Par ailleurs, sa chair goûteuse, bio et locale en fait un mets authentique de nos montagnes

Ce qui est certain c’est qu’à la fin de ce siècle, André Mugnier sera vu comme le résidu d’un vieux monde en perdition, s’arc-boutant dans la défense de traditions obsolètes. Car cela fait depuis longtemps que la chasse-loisir aurait dû être balayée par un vaste mouvement populaire.

Souvenons-nous ici de Jean de La Fontaine qui, avec la grande sensibilité qui le caractérise, avait peint en son temps, au détour d’une fable à la morale très touchante, la chasse dans toute sa cruauté :

Dans une blanche foret dont Mars fondait les glaces,
Un vieux loup tout rassi, promène sa carcasse,
Avec les marmottes ses bonnes vieilles amies,
Ils discutent et ensemble trompent leurs hivernaux ennuis.

Puis la faim se réveille et fait couiner sa panse,
Les chasseurs, les malins ont déjà mis des pièges,
Et ont, pour appâts, assis de blancs lapins, dans la neige.
Le vieux loup l’aperceoit et sans patienter fonce.

Clac ! Des machoires d’acier se referment sur sa patte.
Le voila prisonnier, il se débat et hurle !
Il menace de ces crocs toutes les créatures
Les marmottes en ont peur et sous terre s’échappent…

Voila quoi nous apprend l’ire du canidé,
Quand vos amis ont mal ou qu’ils sont angoissés,
Ils vous font peur, ils hurlent et sont peu raisonnés
Ils sont pour un temps aveuglés et en oublient d’aimer.

Que l’Histoire a du retard… Vite qu’elle reprenne son cours en vitesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.