Projet d’aménagement aux îlettes : n’oublions pas la faune sauvage


Ecologie / vendredi, mars 11th, 2022

Lors des élections municipales de 2020 , le maire sortant Gorges Morand à été réélu avec dans son programme tout un volet sur un projet d’aménagement au niveau des lacs des îlettes et de l’ancien aérodrome.

Ce projet à alimenté de nombreuses rumeurs sur ce qui se préparait, entre une possible construction d’hôtel, une privatisation du 1er lac (celui le plus près de l’ancien hangar) ou encore l’installation d’une cabane de chasse. Cela montre que le devenir des îlettes interpelle fortement la population Sallancharde.

Depuis début mars , la mairie a donc mis en ligne un questionnaire à l’adresse des Sallanchards et des différents utilisateurs du site des îlettes, le questionnaire se terminant à la fin du mois de mars.

Selon la Mairie de Sallanches , après cette 1ere consultation, la mairie et des promoteurs vont mettre en en place 3 scénarios d’aménagement du site qui seront à nouveau proposés à la consultation des habitants en Décembre 2022 ce qui servira à définir lequel des 3 projets serra mis en place.

Lorsqu’on consulte le dossier de presse ou le questionnaire , on peut constater que le projet et très ambitieux et souhaite intégrer la lac des îlettes dans le maillage départementale du tourisme dit de « 4 saisons ».

Mais ce qui frappera tous les amis de la nature , c’est l’absence complète de prise en compte de la faune habitant le site des îlettes. Outre une question sur la mise en place de sentiers pédagogique sur « la faune la flore et les paysages », question qui met sur le même plan la vie d’êtres vivants complexes et parfois fragiles (faune et flore ) et une perception subjective de l’œil humain (paysage).

Cela en dit long sur les perspectives de la Mairie concernant les animaux.

>> Voir aussi : Le lac des Ilettes ne doit pas devenir un parc de consommation

Bien qu’il y est des choses intéressantes dans le projet d’aménagement de la zones des îlettes, tel que la mise en place d’une passerelle vers la ville de Sallanches pour faciliter l’accès piétons et cyclistes au lac ou encore un théâtre de verdure pouvant accueillir des événements, la situation déjà existante doit être examinée de près par les personnes répondant à au questionnaire et par la mairie.

Nous entendons par cela qu’il faut prendre en compte , et même mettre au centre des réflexions , la question de la faune sauvage.

La présence des canards doit être préservée et soutenue, principalement au niveau du premier lac, et il doit être noté l’intérêt primordial de l’îlot de ce lac pour la mise à l’abris les canards des différents prédateurs (y compris les chiens) ainsi que pour les aider à leurs reproduction et la sécurisation de leurs œufs au début du printemps. Cet îlot devrait être préservé dans tout les cas.

La forte présence de grenouilles et de crapauds sur le site doit être comprise et des aménagement doivent être proposé pour leurs facilité la vie. Lorsque les températures remontent au printemps, les crapauds et grenouilles qui hibernent dans la foret pendant l’hiver sortent des bois pour aller se reproduire dans les lacs. Quiconque passe sur la route des îlettes au moment de leur sortie sait que c’est un carnage. Des centaines de crapauds et grenouilles y sont écrasés chaque années.

C’est pourquoi les 3 projets doivent proposer la construction de crapauduc au niveau du premier et du 3eme lac (principaux lieu de passages des crapauds et grenouilles.) pour leurs facilité la traversé de la route.

Les castors avaient disparu de l’Arve et sont revenus il y a quelque années marquant leurs présence au niveau du site des îlettes. Cela doit être pris en compte dans les tracé des chemins et des routes pour éviter au maximum un afflux trop important d’humains près de leur zone de vie, qui se réduit déjà à peau de chagrin. La question du traitement de l’eau devra aussi être pris sérieusement en compte car la présence de castors signifie que l’eau de l’Arve à Sallanches est particulièrement propre, elle doit le rester malgré la hausse de fréquentation qu’impliquera le nouvel aménagement.

Plus globalement, les aménagements proposés devrons contenir un minimum de barrières pour pouvoir garantir à toute la faune présente sur la zone des îlettes et aux alentours, la possibilité de venir; que ce soit pour chasser, pêcher ou tout simplement s’abreuver.

Le chantier en lui même devrai aussi être élaboré méticuleusement de manière à ce que les tractopelles et autre engins de chantier perturbent le moins possible la vie des animaux des îlettes, principalement leurs reproduction donc le printemps, du fait de la reproduction des crapauds et des canards, est un moment à bannir dans le calendrier de chantier.

Nous invitons toutes les personnes qui le souhaitent à répondre au questionnaire de la mairie et faire remonter les propositions que vous trouvez judicieuse dans la réponse libre à la fin du questionnaire.

La faune sauvage des îlettes doit être prise en compte, préservée et aidée.

>> Pour répondre au questionnaire : https://survey123.arcgis.com/share/deaf72ed3a024f28aa9029edbc84fc85 <<

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.