Une extrême droite plus forte que jamais


Politique / vendredi, avril 15th, 2022

Dans la vallée de l’Arve, l’extrême droite rassemble la majorité des suffrages exprimées lors du 1er tour de l’élection présidentielle.

En 2012, Marine Le Pen obtenait 66 583 voix en Haute-Savoie. En 2017, c’était 77 919 voix. Cinq ans plus tard, elle recueille 87 744 voix, soit plus de 20 000 voix gagnées par rapport à 2012. C’est énorme, d’autant plus que l’extrême droite était divisée avec la candidature d’Eric Zemmour, portant la ligne identitaire-civilisationnelle.

Si l’on prend les 8 principales villes (Sallanches, Cluses, Passy, Chamonix, Scionzier, etc.) de la vallée en termes de corps électoral, et que l’on additionne le nombre de voix pour la Droite (Macron/Pécresse), de la Gauche (Mélenchon, Hidalgo, Roussel, Jadot, Poutou) et de l’extrême droite (Marine Le Pen, Zemmour, Nicolas Dupont-Aignan), on a les résultats suivant : 11 197 voix pour la Gauche, 13 181 pour la Droite et 13 456 pour l’extrême droite.

Cela signifie que dans le cœur majoritaire de la vallée, l’extrême droite est en tête.

Et quand on regarde plus précisément les choses, il y a vraiment de quoi s’alarmer sur l’on tient aux principes de la Gauche arrimée aux principes du mouvement ouvrier. Car c’est précisément dans les communes les plius ouvrières que Marine Le Pen atteint des sommets.

A Vougy, elle réalise 32 %, plus de 35 % à Magland, 31,5 % à Scionzier, 30 % à Marnaz…

Dans ce contexte, il est clair qu’un article comme celui du Dauphiné libéré à propos du vote R.N à Magland sonne faux, voir carrément provocateur. En titrant l’article sur le fait qu’ « à Magland, on n’est pas raciste, mais… », il y a une esquive totale de la question sociale et de de son grand détournement opéré par Marine Le Pen.

Car le racisme est secondaire dans l’affaire du vote R.N, ce qui est principale c’est la dimension conservatrice-nationaliste. Les ouvriers qui ont voté Marine Le Pen le font par l’espoir vain d’être laissé tranquille, de continuer leur petite vie avec leurs acquis, sans avoir à être confronté aux grands enjeux qui agitent le monde.

Le vote populaire pour Marine Le Pen, c’est : Macron ne sert pas nos intérêts, laissez nous tranquille et surtout ne nous demandez pas de nous impliquer pour changer quoi que ce soit.

Cela est d’autant plus vrai que si l’on regarde la vie quotidienne à Magland, elle se résume au triptyque maison-boulot-dodo. La force de l’extrême droite réside dans cette asphyxie culturelle sur fond de dépolitisation, renforçant l’espoir de tout laisser figer… Ce qui est évidemment un immense mensonge car l’Histoire va les rattraper qu’ils le veuillent ou non.

Mais il n’y a pas qu’une partie de la classe ouvrière qui est passée sous hégémonie de l’extrême droite, il y a également une partie de la petite-bourgeoisie. Cela est visible à Megève où Eric Zemmour obtient 13 % des suffrages exprimés.

On ne parle pas ici de la bourgeoisie qui a voté Macron, mais bien de la petite-bourgeoisie, soit de cette couche sociale qui possède un petit capital mais qui ne peut que vivre dans l’ombre de la bourgeoisie, angoissée par la crainte de la prolétarisation. Qu’un Eric Zemmour fasse un tel score à Megève est un signal fort envoyé par une partie de la petite-bourgeoisie qui est emportée par une crise d’angoisse l’amenant à décrocher de la Droite traditionnelle.

Mais cela est frappant pour quiconque connait l’histoire du fascisme, ce mouvement régressif portée par une partie de la haute bourgeoisie qui a gagné en parvenant à unir une partie de la classe ouvrière déboussolée et une petite-bourgeoisie angoissée par la crise.

Il est maintenant clair que l’extrême droite est installée dans le paysage. Pire, c’est le fascisme en tant que mouvement « d’union national », sous-entendu d’union des classes, qui apparaît comme un mouvement crédible pour diriger le pays.

Pour faire face concrètement à une telle lame de fond, il va s’agir de construire une Gauche forte, fidèle à ses engagements historiques car n’ayant pas peur d’assumer la lutte des classes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.